etude de la resistance

                  

    LA RESISTANCE DE LA TOILE

    Afin de tester et de mieux comprendre la résistance de la toile d'araignée, nous réalisons trois expériences symbolisant un insecte en plein vol fonçant dans une toile d'araignée.
 Après avoir expliquer le processus de ces expériences, nous noteront les observations et conclurons d'un point de vue physique.

    Dans chacunes des expériences nous utiliseront le matériel suivant:

      - du papier crépon représantant la toile de l'araignée ;
      - un poids de 10gr représentant l'insecte, il sera laché à environ 40cm de la toile dans chacun des cas.

Expérience n°1 :

    Dans un premier temps, nous tendons au maximum le papier crépon sur un cercle en bois, puis nous lachons le poids au dessus de celui-ci.

               

     Comme nous pouvons l'observer sur ces photo montrant le déroulemant de l'expérience, le poids a transpersé le papier crépon comme un insecte l'aurait fait si la toile d'araignée n'avait pas ces propriété élastiques.

 Expérience n°2:

    Nous réalisons pour ce deuxième cas la même expérience que précedement mais cette fois-ci le papier n'est pas tendu, il est juste attaché au cercle en bois tout en restant assez lâche. Nous lachons le poids au-dessus du papier.

                    

    Comme nous le montre les photo de l'expérience ci-dessus, le poids représentant l'insecte n'a pas transpersé le papier crépon, il a rebondit sur celui-ci.

Expérience n°3:

    Nous réalisons le même montage que pour l'expérience n°2, avec en plus de la colle sur le papier crépon puis nous lachons le poids dessus.

                     

 

    Cette fois-ci le poids n'as pas rebondit mais il s'est collé au papier crépon comme l'aurait fait un insecte avec la toile d'une araignée.

Conclusion des expériences:

    Suite à ces trois expériences nous comprenons pourquoi les propriétés collantes et élastiques de la toile d'araignée sont si importantes. En effet si celle -ci n'était pas élastique l'insecte la transperserait comme le poids l'a fait dans le cas n°1. Mais, comme nous le montre la deuxième expérience, l'élasticité du fil de tissage ne suffit pas, il faut aussi qu'il soit collant afin de retenir la proie dans la toile. Quand ces deux conditions sont réuniees comme dans le test n°3, la toile est efficace: elle va intercepter et capturer l'insecte qui deviendra sans doute le prochain repas de notre araignée.

 

   

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site